Signaler une atteinte à la biodiversité Contact Plan du site

Documents de référence au service de la biodiversité en Algérie

Le centre de documentation du CNDRB a évolué parallèldocumentsement au développement des activités du CNDRB. Chaque année, le fond documentaire s’enrichi de nouveaux ouvrages. A ce jour nous avons enregistré l’acquisition de 658 titres. Les ouvrages du CNDRB sont mis à la disposition des utilisateurs pour consultation sur place (étudiants, stagiaires, enseignants, chercheurs et autres).

L’Afrique du nord présente une multitude de paysage et de milieux diversifiés. Cette diversité est liée principalement à son climat ; on peut identifier de nombreux types d’écosystèmes : côtiers, montagneux, désertiques, oasiens et zones humides.

Le livre « Noms Indigènes des plantes d’Afrique du Nord »

publié en 1935, est un répertoire des noms indigènes, des espèces spontanés, cultivés et utilisés dans le Nord de l’Afrique. Il met en lumière une richesse de la région d’Afrique du Nord ; une diversité linguistique et culturelle. Ce document est l’oeuvre du docteur Trabut, directeur du service botanique d’Algérie. L’oeuvre se présente sous forme d’un répertoire regroupant des fiches de plus de 4000 plantes spontanées et cultivées avec leurs différentes appellations : scientifiques, arabes et/ou berbères (en graphie arabe et en transcription latine et éventuellement française). Il précise aussi le savoir et le savoir-faire de plusieurs centaines de plantes dans différents domaines : alimentation, fourrage, médecine…

Exemples

go to site Nom scientifique : Atriplexhalimus

click here Nom commun : Atriplex

how can i buy provigil online Nom vernaculaires : Guettaf – IIermès – Aramès – Aremmas T.

Gttaf

Le GUETTAF est très recherché par tous les animaux, les indigènes consomment les feuilles. Les Touaregs récoltent les grains qu’ils mangent en bouillie. Les cendres donnent de la soude et de la potasse utilisées pour faire du savon. Les indigènes du sud attribuent au GUETTAF une vertu curative du Debab des chameaux, maladie grave causée par un trypanosome inoculé par les taons.

Nom scientifique : Neriumoleander

Nom commun : Laurier rose

Noms vernaculaires : Alili – Ilili – Elal – Talilit – Alidji – Anidj – Anini – Ariri.

Defla

doccuments 2

Louis Charles Trabut

Les indigènes utilisent le Laurier rose comme insecticide dans les gales, pour lutter contre le douda (larves de rhizophages). Ils plantent dans les céréales attaquées des rameaux de Defla. Ils redoutent son action toxique et évitent de l’utiliser comme combustible pour griller des aliments.

Louis Charles Trabut

Né à Chambéry le 12 juillet 1853, Botaniste et médecin français, connu notamment pour avoir réalisé la première description du clémentinier «Citrus clementina».

De 1872 à 1892, Trabut étudie principalement la flore de l’Algérie. Il fait de nombreuses excursions à travers le pays et publie de nombreux travaux. Il est mort à Alger le 25 avril 1929.

Parmi ses nombreuses publications :

Flore de l’Algérie (1895)

Flore analytique et synoptique de l’Algérie et de la Tunisie (1902)

Répertoire des noms indigènes des plantes spontanées, cultivées et utilisées dans le Nord de l’Afrique (1935).

Nouvelles acquisitions documentaires au CNDRB

Périodiquement, une sélection de nouvelles acquisitions est proposée à l’ensemble des usagers et du personnel du CNDRB. Parmi les nouveautés nous citerons :

- Gauthier-Clerc M. et Thomas F. 2010. Écologie de la santé et biodiversité. Éditons De Boeck Université, 538p.

- BuchterJ.E. 2012. Reverdir le Sahara. Edition L’Aire, 134p.

- Morel J. 2010. Les traces d’animaux : 100 vertébrés dans votre poche. Edition Delachaux et Niestlé, paris, 96p.

AIT YAHIA W.(CNDRB)