Signaler une atteinte à la biodiversité Contact Plan du site

Posidonia oceanica (L., 1758) Delile: de l’observation estivale à la centralisation des inventaires des herbiers marins

Posidonia oceanica (L., 1758) Delile: de l’observation estivale à la centralisation des inventaires des herbiers marins

Dates
d’observation
Sites d’observationObservateurs
30/08/2013les Aiguades (Bejaia)Madani L.N., Chanoune L. et un enfant (8ans).
02/09/2013Hadjadj2 (Mostaganem)Litim M.et Jlaila L.
05/09/2013la Grande Plage (Tigzirt)Abderbachi A., Boudefoua N., Harrache H. et Bendou S. du CNDRB, les saisonniers et au moins une dizaine d’estivants

 

La posidonie océanique est une plante à fleurs, endémique de la méditerranée. Ses feuilles d’aspect rubanée de 20 à 80 cm de long regroupées en faisceaux forment des herbiers sous-marins pouvant atteindre 40 m de profondeur. L’espèce se développe à des températures variant entre 17°C et 20°C.

L’herbier formant une structure appelée ‘Matte’, peut s’étendre jusqu’à la surface de l’eau (1m par siècle) et former un récif barrière dans les zones abritées. En Algérie, ces formations sont rencontrées au niveau de l’Anse de Kouali (W. Tipaza). La posidonie fleurit en automne (septembre à novembre) et se multiplie soit par voie sexuée (graines) ou par voie asexuée (végétative par croissance des rhizomes).

buy Pregabalin uk next day delivery  

Posidonia oceanica

Herbier à Posidonia Oceanica au niveau de la plage Hadjadj2 (Mostaghanem) Septembre 2013

go to link Sur le plan écologique, ces herbiers marins ont un rôle dans :

(I) la production d’oxygène (20 l/m²), (II) la production primaire,

(III) l’évaluation de la qualité du milieu, (IV) la multiplication des espèces qui y vivent et pour lesquelles ils représentent une nurserie (lieu de frayère), (V) la protection des plages contre l’érosion (formation de banquettes de feuilles mortes sur le rivage), (VII) la stabilisation des fonds marins par atténuation de l’hydrodynamisme et piégeage des sédiments.

Les herbiers à Posidonie sont signalés en Algérie sur la côte ouest au niveau de Hadjadj2 (Mostaganem), d’Ain Franin et Cap Carbon (Oran), dans la région centre, au niveau des Anses de Kouali (entre Tipaza et Bou Ismail) à Sidi Fredj, El Djamila, Miramar (Ain Benian) et l’ilot de Bounettah (Réghaia). Enfin, au niveau de la côte Est, les herbiers sont observés sur la Grande Plage (Tigzirt -Tizi Ouzou), aux Bancs des Kabyles (Taza – Jijel), à Gouraya (Bejaia)

et vers l’entrée du chenal menant au lac Mellah (El Kala). Les herbiers recouvrent actuellement une surface estimée entre 25000 et 50000 km² et représentent le puits de carbone le plus important en méditerranée. Le carbone organique stocké par les herbiers à posidonie est estimé entre 100 et 410 103 gC/m2.

Sur le marché du carbone, cette quantité séquestrée par les herbiers est évaluée entre 3 et 45 €/m2, soit entre 17 et 250 fois plus que les forêts tropicales.

A ce jour, il n’existe pas une liste exhaustive de ces herbiers marins de la côte algérienne. Ainsi, leur signalisation est primordiale de par leur importance écologique et économique

Les menaces sur ces herbiers sont :

(I) les aménagements côtiers (construction d’habitations, infrastructures portuaires,..),

(II) l’aquaculture côtière,

(III) la compétition avec des espèces introduites tel que la Caulerpe raisin (Caulerpa racemosa (Forsskal) J.Agardh, 1873).

En Algérie, la posidonie est une espèce protégée par l’article 3 du Décret exécutif n° 12-03 du 4 janvier 2012 fixant la liste des espèces végétales non cultivées protégées. (Journal Officiel n°3, du 18 janvier 2012 – Annexe, page 17).

follow site MADANI L.N. et BOUDEFOUA N. (CNDRB)