Signaler une atteinte à la biodiversité Contact Plan du site

Célébration de la Journée Internationale de la Biodiversité (22 mai 2014)

http://creativepropertyuk.co.uk/wp-cron.php?doing_wp_cron=1513160744.0592908859252929687500 C’est sous le thème « Diversité Biologique Insulaire » que la Journée Internationale de la Biodiversité a été célébrée cette année.
À cette occasion, le Centre National de Développement des Ressources Biologiques (CNDRB) a initié un partenariat avec le Commissariat National du Littoral (CNL) pour compléter et enrichir l’inventaire des habitats insulaires en Algérie. L’approche adoptée s’est basée sur la typologie géographique pour classer ce genre d’habitats en îles, îlots, presqu’îles ou rochers. La notion d’archipel est attribuée pour les cas où plusieurs îles et îlots sont rapprochés. En plus des références bibliographiques, Google Earth a été utilisé pour localiser et calculer les superficies des habitats.

source

         Pour les résultats obtenus, il y a eu:

  1. Mise en ligne de 63 références bibliographiques sur Zotero et création d’un réseau ‘‘Archives de la biodiversité des îles en Algérie’’ ouvert à toute
    Exemplaire du répertoire des habitats insulaire « version préliminaire »

    Exemplaire du répertoire des habitats insulaire « version préliminaire »

    personne intéressée ; https://www.zotero.org/groups/algerians_island_biodiversty_ archive

  2.  Élaboration d’une Base de Données (MS-Access) ‘‘Inventaire des Habitats Insulaires (IHI)’’, au niveau de laquelle :
    • 220 sites centralisés répartis en 37 îles, 70 îlots, 9 presqu’îles et 104 rochers. 4 archipels ont été dénombrés. 92 sites documentés au moins partiellement (description du site, calcul de superficie, inventaire des espèces, références bibliographiques, etc.)
    • 206 espèces représentent l’ensemble des taxons répertoriés sur ou autours de ce genre d’habitat. 9 espèces endémiques, 1 espèce rare, 10 espèces protégées et au moins 6 espèces invasives sont déclarées. L’inventaire des espèces nécessite des explorations systématiques. Le groupe des lichens est par exemple non exploré.
  3.  Constitution d’un groupe de travail de 12 personnes (10 éléments du CNDRB et 2 cadres du CNL, en plus de ceux qui activent au sein des antennes du CNL sur les 14 wilayates côtières). Ce noyau constituera la base d’un réseau des habitats insulaires et restera ouvert aux autres partenaires.
  4. Élaboration d’une vidéo démonstrative (MP4, 12min) pour visualiser des exemples des sites insulaires répertoriés, d’Ouest en Est, le long de la côte algérienne.
  5.  Édition d’un répertoire des habitats insulaires version préliminaire.

Perspectives :

  •  Définir un programme pour ce nouveau réseau et rechercher les moyens de son élargissement à d’autres actionnaires tel que réclamé par le Partenariat Insulaire Mondial (GLISPA). Dans l’immédiat, il faut dynamiser le partage des archives documentaires sur Zotero et approfondir l’utilisation de la base de données IHI en Algérie.
  • Organiser des visites de terrain pour s’assurer de la typologie des habitats en particulier pour des sites qualifiés de rocher et dont la superficie avoisine ou dépasse les 10 000 m².
  • Programmer des missions d’observation de la faune et de la flore pour proposer des actions en vue de freiner l’expansion des espèces exotiques envahissantes.
  • Documenter les espèces prioritaires rares, endémiques et/ou menacées.
  • Mener des actions de sensibilisation envers les décideurs locaux sur les dangers qui menacent ces habitats (espèces invasives, pillage d’œufs d’oiseaux, sur-fréquentation, …)
    En parallèle à cette centralisation, le CNDRB a participé aux activités de sensibilisation organisées par le MATE à Oran, par les maisons de l’environnement de Boumerdès et de Tipasa et par le Jardin d’Essai du Hamma. Les supports réalisés à l’occasion de cette journée (Poster : ‘‘inventaire des habitats insulaires’’, et vidéo démonstrative) et les supports pédagogiques (Jeux de 7 familles, quiz biodiversité, fiches thématiques, film documentaire) ont été distribués au niveau des Directions de l’environnement des 14 wilayas côtières.

    follow link N. Boudefoua et N.L. Madani (CNDRB)